Message d'erreur

  • Warning : Illegal string offset 'content' dans essensys_easy_breadcrumb() (ligne 131 dans /home/essensys.eu/httpdocs/sites/all/themes/essensys/template.php).
  • Warning : Illegal string offset 'class' dans essensys_easy_breadcrumb() (ligne 136 dans /home/essensys.eu/httpdocs/sites/all/themes/essensys/template.php).
  • Warning : implode(): Invalid arguments passed dans essensys_easy_breadcrumb() (ligne 136 dans /home/essensys.eu/httpdocs/sites/all/themes/essensys/template.php).
  • Warning : Illegal string offset 'content' dans essensys_easy_breadcrumb() (ligne 131 dans /home/essensys.eu/httpdocs/sites/all/themes/essensys/template.php).
  • Warning : Illegal string offset 'class' dans essensys_easy_breadcrumb() (ligne 136 dans /home/essensys.eu/httpdocs/sites/all/themes/essensys/template.php).
  • Warning : implode(): Invalid arguments passed dans essensys_easy_breadcrumb() (ligne 136 dans /home/essensys.eu/httpdocs/sites/all/themes/essensys/template.php).
  • Warning : Illegal string offset 'content' dans essensys_easy_breadcrumb() (ligne 131 dans /home/essensys.eu/httpdocs/sites/all/themes/essensys/template.php).
  • Warning : Illegal string offset 'class' dans essensys_easy_breadcrumb() (ligne 136 dans /home/essensys.eu/httpdocs/sites/all/themes/essensys/template.php).
  • Warning : implode(): Invalid arguments passed dans essensys_easy_breadcrumb() (ligne 136 dans /home/essensys.eu/httpdocs/sites/all/themes/essensys/template.php).

Group Bernaerts - Chaque nouveau projet est un nouveau défi

Comment faire en sorte que les investissements immobiliers soient moins tributaires des soubresauts de l’économie ? En connaissant son métier, en saisissant les chances au moment opportun et, le cas échéant, en ayant recours à une expertise externe. C’est ce que nous avons appris lors d’un entretien avec Guido Bernaerts, directeur général du Group Bernaerts.

En quoi consistent les activités du Group Bernaerts ?
Guido Bernaerts :
Le groupe se compose d’une holding, Brasschaat Financial Holding, et de filiales qui développent et gèrent des biens immobiliers destinés au marché professionnel. À partir des années 1990, nous avons acheté des terrains qui ont petit à petit été aménagés pour accueillir des bureaux, des bâtiments semi-industriels et logistiques, et des PME.

Parlez-nous de votre fleuron, l’European Market City à Willebroek ...
Guido Bernaerts :
European Market City ou EMC occupe un site de 48 hectares dont une partie est encore en construction. Il accueillera un grand centre commercial de 200.000 mètres carrés et constituera un point de rencontre unique entre négociants et fabricants. Vous avez certainement déjà entendu parler de l’arrivée en Belgique de 63 entreprises chinoises de l’Aigo Entreprise Alliance. C’est dans ce complexe qu’elles viendront s’installer.

Comment devrait-il évoluer ?
Guido Bernaerts :
Au terme du projet, notre ambition est d’y accueillir quelques centaines d’entreprises, de Chine mais aussi d’Europe. L’offre y sera variée : équipements médicaux et électroniques mais aussi ameublement et mode. Ces enseignes proposeront aussi bien des biens de consommation que des produits destinés au marché business-to-business. L’EMC ne sera pas un show-room, mais une base à partir de laquelle les entreprises desserviront l’ensemble du marché européen.

Vous avez recherché un Senior Project Developer pour ce projet.
Guido Bernaerts :
Nous avions besoin d’un responsable qui puisse commencer très rapidement. La recherche des bons forums pour identifier des candidats potentiels, la procédure de recrutement et la formation interne nous auraient pris trop de temps. C’était aussi courir le risque de se rendre compte après quelques mois que la personne ne correspondait finalement pas au profil recherché pour le poste en question. En travaillant avec une entreprise comme Essensys, on évite ce risque. Après deux jours de collaboration, on sait généralement si le courant passe avec le manager de transition et si la mission a des chances de réussite.

Comment êtes-vous entré en contact avec Essensys ?
Guido Bernaerts :
J’avais entendu les réactions positives d’un associé et Tony Geudens, le Senior Adviser qui opère pour nous en tant qu’account manager, est une de mes relations d’affaires. Pour les cadres moyens, nous faisons appel à d’autres acteurs, mais pour les cadres supérieurs, Essensys est un bon choix. Il faut le dire : le fait qu’une personne soit validée par Essensys pour effectuer des missions temporaires est déjà en soi un contrôle de qualité non négligeable.

Comment votre demande de Senior Project Developer temporaire a-t-elle été traitée ?
Guido Bernaerts :
Si le profil et la description des tâches sont bien définis, Essensys est directement en mesure de proposer un certain nombre de managers. C’est ça leur grande valeur. Une telle qualité de service, c’est du jamais vu. Ils ne se contentent pas de ‘fournir’ un manager de transition. Leur service est complet. Ils encadrent le manager et interviennent si nécessaire. Le prix est peut-être un peu plus élevé, mais la qualité est garantie.

Selon vous, quelles sont les clés du succès d’une mission temporaire ?
Guido Bernaerts :
Un manager de transition dispose de compétences et d’une expérience que l’on n’a pas. La structure organisationnelle du Group Bernaerts est très horizontale. Pour ce projet, impossible, donc, de promouvoir ou de trouver quelqu’un en interne. Nous recherchions quelqu’un orienté marketing qui jouissait, de préférence, d’une expérience dans l’immobilier. Celle-ci était peut-être limitée, mais elle était bien présente. Le manager de transition avait par ailleurs travaillé dans le domaine du marketing durant 20 ans, un critère très important pour cette mission. Pour certains projets, il ne faut s’adresser qu’à un nombre limité de clients, mais pour l’EMC, des centaines d’entreprises doivent être contactées. Le manager a été très efficace.

La durée de la mission était-elle fixée à l’avance ?
Guido Bernaerts :
Chaque nouveau projet est un nouveau défi. Nous partions du principe que le lancement du projet prendrait un an à un an et demi. Cette estimation s’est avérée réaliste. Les premiers résultats commencent à se voir. Mais ce n’est qu’un début, il y a encore du pain sur la planche. C’est pour cette raison que le manager de transition continue à travailler pour nous en tant que freelance. Il nous avait fait part, pendant sa mission, de son souhait de poursuivre la collaboration sur ce projet.

Vos prouesses en 2012 ne s’arrêtent pas à l’EMC. Vous lancez aussi votre propre Sicafi.
Guido Bernaerts :
Un certain nombre de bâtiments ont effectivement été apportés à la Sicafi Amandel, une société immobilière d’investissement à capital fixe, un organisme de placement collectif agréé par la CBFA, qui bénéficie d’avantages fiscaux non négligeables. C’est la première Sicafi que nous créions et nous ne disposions pas des connaissances requises. De plus, les délais étaient courts puisqu’une Sicafi doit être introduite en Bourse dans l’année de sa création. Nous avions donc besoin d’un expert externe pour coordonner l’ensemble du processus et avons fait appel à un spécialiste via Essensys pour une mission temporaire. Cette mission a duré un an, au terme de laquelle la personne est devenue administrateur exécutif à temps partiel.

Quelles sont les ambitions du Group Bernaerts à long terme ?
Guido Bernaerts :
Le projet à Willebroek est loin d’être terminé. Des magasins, des entrepôts et des bâtiments semi-industriels occuperont l’espace à côté de l’EMC. Six cents mètres de quai seront également redéveloppés. En même temps, nous voulons que la Sicafi grandisse. Comme les parts de la Sicafi peuvent être transmises aux générations suivantes, sa durée de vie est en principe illimitée. La Sicafi peut acquérir de nouveaux projets. Vu sa prochaine entrée en Bourse, sa croissance est quasi indispensable.

Quels sont les grands défis pour le futur ?
Guido Bernaerts :
Quand la situation économique est moins bonne, il n’est pas très difficile de trouver des terrains intéressants. Mais, dès la reprise, les choses se corsent, et le défi devient alors de trouver les bons terrains aux bons moments. Toutefois, le nombre d’avis de l’administration est une entrave à une approche intégrée. Un avis négatif contraignant peut compromettre un nouveau projet et les emplois qu’il représente. On nous a promis une diminution et une uniformisation des permis. Nous attendons. De notre côté, nous essayons, en louant à long terme, d’être moins tributaires des fluctuations de l’économie.
 

Company profile

  • Groupe immobilier dont le siège opérationnel est à Borgerhout
  • Développe, construit, loue et vend des biens immobiliers et des bureaux aux entreprises industrielles et logistiques
  • Holding financier englobant plusieurs filiales
  • Fondée en 1990
  • 25 employés
  • Lance cette année la Sicafi Amandel


Solutions by Essensys

  • Analyser le profil et les tâches décrits dans le briefing du Group Bernaerts.
  • Sélectionner rapidement les trois meilleurs candidats.
  • Encadrer la mission et intervenir si nécessaire.
Share: